Dôme des Glaciers

,
25 août 2017 •

L’aiguille des Glaciers se situe à l’extrême sud du massif du Mont Blanc. Le dôme des Glaciers est en quelque sorte son épaulement situé 150 mètres sous le sommet de l’aiguille au nord. Pour accéder au sommet, il faut emprunter la vallée des Chapieux au départ de Bourg Saint Maurice ou bien de Beaufort sur Doron via le Cormet de Roselend. Ensuite, il faut remonter à pied les 800 mètres de dénivelés positifs qui séparent le parking des Lanchettes au refuge Robert Blanc.
C’est sur ce parking que je rencontre Nicolas et Ombline que je vais accompagner au sommet du dôme des Glaciers pour une première en alpinisme. C’est la découverte. Nous remontons tranquillement le chemin bucolique jusqu’au refuge. J’en profite pour leur expliquer les rudiments de l’alpinisme ainsi que ce milieu qu’est la haute montagne. Nous arrivons au refuge au bout de 2 heures de marche. Le temps de prendre un vin chaud, et je repars en direction du glacier des Glaciers. Nicolas et Ombline en profitent pour se reposer. J’ai besoin de repérer l’accès sur le glacier ainsi que quelques passages délicats et crevassés sur la première partie de l’itinéraire. Cela me permettra de déterminer le cheminement du lendemain.

Dôme des Glaciers 8Les ponts de neige sur la première partie de l’itinéraire


 

Dôme des Glaciers 7Effrayant!


 

Après un frugal gratin de crozets au Beaufort, Alicia, la gardienne du refuge nous offre le digestif. Et il nous faut bien ça pour favoriser notre digestion!

Dôme des Glaciers 9Alicia, la gardienne du refuge, offre le digestif à ses hôtes


 

Il est l’heure d’aller nous coucher car demain, le réveil sonnera à 4h00. J’en profite, juste avant, pour faire quelques photos au coucher du soleil.

Dôme des Glaciers 4Beaufortain et Vanoise le soir depuis le refuge


 

Dôme des Glaciers 6La Grande Écaille et au fond, Nova et Grand Fond


 

crédit 1 Dômes des glaciersLe Pourri


 

Le petit déjeuner est difficile à avaler à cette heure inhabituelle. Nous nous préparons doucement puis, à la lueur de nos frontales, nous prenons la direction du glacier. La course commence. Doucement, le jour se lève et nous assistons à un spectacle grandiose! Des couleurs magiques nous offre le lever du soleil!

crédit 2 Dôme des GlaciersLe matin sur le début du glacier


 

crédit 3 Dôme des GlaciersL’Italie se réveille


 

crédit 4 Dôme des GlaciersLa Vanoise se réveille à son tour. Nous somme levés depuis un moment


 

Nous suivons l’itinéraire repéré la veille. Nous prenons de la hauteur. Les crevasses sont béantes mais nous trouvons facilement notre chemin.

crédit 5 Dôme des GlaciersNous cheminons entre les crevasses du glacier


 

crédit 6 Dôme des GlaciersSous le Dôme


 

Dôme des Glaciers 3Bérangère, Miages et glacier de Tré La Tête


 

Dôme des Glaciers 5Le glacier des Glaciers


 

Après 4 heures après avoir quittés le refuge, nous arrivons au sommet du dôme des Glaciers. Le sommet du Mont Blanc, qui s’était caché pendant toute l’ascension, se dévoile enfin à nous. Moment unique pour Nicolas et Ombline :-)

Le vent nous rappelle que nous sommes en haute montagne et il faut déjà amorcer la descente. Nous suivrons le même chemin.

Dôme des Glaciers 1Le Mont Blanc côté Italien


 

crédit 7 Dôme des GlaciersOmbline et Nicolas au sommet du Dôme des Glaciers


 

Dôme des Glaciers 2Le massif du Beaufortain 


 

Nous descendons non sans mal le long du glacier puis de la moraine. La descente est raide et longue. La journée se fait sentir dans nos jambes. Enfin, les pâturages nous indiquent que nous sommes presque arrivés à la voiture.

crédit 8 Dôme des GlaciersReines des montagnes, les Tarines


 

Merci Nicolas et Ombline de m’avoir fait confiance pour votre projet d’ascension. Cela restera un super moment de partage et de bonheur.
Et encore un fois, merci à Alicia, Olivier et Anaëlle,  gardiens et aide gardienne du refuge Robert Blanc, pour leur chaleureux accueil. C’es toujours un réel plaisir de vous rendre visite.
A bientôt